JAMBAAR

jambaar

En wolof, «jambaar» désigne une personne courageuse,  au temps des anciens royaumes il désignait les chevaliers, les combattants, actuellement il est fréquemment utilisé en référence aux soldats sénégalais.

Le jambaar défend des idéaux, ou ceux de son pays, de manière plus générale il est un héros. Cheikh Ahmadou Bamba n’est pas un soldat mais il est considéré comme un héros, noble pour une grande partie de la population sénégalaise. Il s’est battu contre l’ennemi colonisateur. Il instaure une nouvelle vision de l’Islam, considérée comme « progressiste ». L’envoyé de Dieu, comme il est souvent appelé aura laissée derrière lui un mouvement en perpétuelle évolution.

Sun Ra aussi est considéré comme un héros, plus particulièrement dans son film Space Is The Place, dans lequel, il se place en tant que « messager », messager d’une révolte, d’un changement, d’une utopie politique mais surtout de sa propre genèse. Comme désigné pour apporter le message d’une révolte sur Terre. Le côté spirituel de l’œuvre de Sun Ra n’est pas négligeable, lui même issu d’une famille très pieuse, la religiosité serait ici apparenté au cosmos. Luttant à la fois pour les droits civiques et l’intégration de l’homme noire dans l’histoire américaine, il fait appel à des temporalités historiques lui permettant de « légitimer » la place de sa communauté dans l’Histoire (cf Égypte Antique), comme « un retour aux origines » qui auraient été coupées par la traite négrière.

Le héros devient donc emblème, icône, personnage, personnage mythifié, il se détacherait de par son engagement politique, militaire ou religieux du « commun des motels », l’expression « érigé au rang de héros » insinue un changement de milieu, un glissement vers une sphère difficile à atteindre : l’héroïque.

La construction du héros, se fait par le mythe, l’image que l’on forge autour de lui. Accompagné par des prouesses, des actes légendaires, son humanité s’efface pour devenir un mythe. Le lien fait entre Cheikh Ahmadou Bamba et Sun Ra serait celui du mythe qui les entourent de manière différente. Sun Ra aura lui-même participé, fabriqué son mythe, sa genèse des les années quarante en affirmant ne pas faire parti de cette Terre, étant un être de Saturne, il aurait fait l’objet d’une téléportation étant plus jeune. Cette « téléportation » pourrait être assimilé à un épisode que l’on retrouve dans beaucoup d’écrits religieux, « l’appel de Dieu » « La lumière divine » « l’illumination ». Il se détache lui-même de sa mortalité, en employant un registre science-fictionnel par le biais de saturne, une terre méconnue.

Pour Cheikh Ahmadou Bamba, le mythe se créé par la multiplicité d’histoires relayées à travers le pays autour de « ses exploits », il aurait marché sur l’eau, vécu dans une avec un lion affamé.

La notion de héros reste liée à l’exploit, l’inattendu, ou ce qui n’est pas commun. Le héros traverse les temporalités, passé, présent, futur, comme un relais.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s